Passer au contenu principal
Procore

Glossaire des termes

 

A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z


A

Addenda

Un supplément aux documents, émis avant la réception des appels d’offres, dans le but de clarifier, de corriger ou de modifier de toute autre manière les documents d'appel d'offres ou de soumission précédemment émis.[1]

Services supplémentaires

Les services fournis en plus de ceux spécifiquement désignés comme services de base dans l'accord entre le propriétaire et le GC. Également connu sous le nom de services complémentaires.[1]

Approbateur comptable

Un approbateur comptable est une personne habilitée à accepter et à rejeter les données Procore pour l'exportation vers un système ERP intégré (e.g., Integration by Procore: Viewpoint® Spectrum®, Integration by Ryvit: Viewpoint® Vista™, QuickBooks®, Sage 100 Contractor®, or Sage 300 CRE®). Un approbateur comptable a également le pouvoir de dissocier les engagements et les ordres de changement à l'engagement qui ont été synchronisés avec un système ERP intégré. 

AEC

Abréviation de Architecture, Engineering, and Construction (Architecture, ingénierie et construction).

Agence

Relation juridique par laquelle une partie est habilitée et obligée à agir au nom d'une autre partie.[1]

Gestion de la construction par l'agence

Aussi connue sous le nom de GC comme agent. Une forme de GC effectuée dans une relation définie entre le GC et le propriétaire. La forme d'agence de la gestion de la construction (GC) établit un rôle spécifique de la GC agissant en tant qu'agent principal du propriétaire en relation avec le projet/programme.[1]

Item de l'ordre du jour

Voir Item de réunion.

Accord

Un document établissant les relations et les obligations entre deux parties, comme le GC et le propriétaire ou l’entrepreneur et le propriétaire. Il peut incorporer d'autres documents de référence.[1]

Analyse des alternatives

Voir Étude de compromis.

American Institute of Architects

L'American Institute of Architects (AIA) est la principale association professionnelle pour les architectes agréés, les professionnels émergents et les partenaires associés. Visitez AIA.

Soumissionnaire apparemment bas

Le soumissionnaire qui a présenté l'offre la plus basse pour une partie des tâches décrite dans les documents d'appel d'offres, un formulaire d’offre de service ou une proposition de contrat.[1]

Cadre d'approbation

Dans Procore, un cadre d'approbation définit les principales capacités disponibles lorsque les utilisateurs créent, gèrent, examinent et répondent aux dessins d'atelier. Actuellement, le cadre de flux de travail des dessins d'atelier est pris en charge dans Procore. 

Chemin d'approbation

Dans Procore, un chemin d'approbation fait référence aux étapes que doit franchir un dessin d'atelier  avant qu'il n'atteigne l’étape de l'approbation finale. Le chemin d'approbation initial pour les dessins d’atelier est défini par le flux de travail d’approbation. Toutefois, des membres du  flux de travail du dessin d'atelier peuvent modifier le chemin du cycle de vie d’un dessin d'atelier .  Par exemple, un approbateur peut transmettre un dessin d'atelier à un autre utilisateur de Procore aux fins de révision ou un rejet du dessin d'atelier peut s’avérer nécessaire, et donc entraîner une révision et un nouvel envoi aux approbateurs. 

Processus d'approbation

Dans Procore, un processus d'approbation fait référence à une séquence prédéfinie dans laquelle des membres désignés du flux de travail des dessins d’atelier sont tenus d'examiner un dessin d’atelier avant qu'il ne puisse être clôturé et distribué aux sous-traitants assignés. Pour en savoir plus, voir Comment ajouter des personnes au flux de travail des dessins d'atelier?

Flux de travail d’approbation

Dans Procore, un flux de travail d’approbation désigne la liste des personnes qui répondent à des dessins d'atelier (c.-à-d., approuver, rejeter, etc.) conformément aux règles qui ont été déterminées par le cadre d'approbation et le processus d'approbation utilisés. 

Liste des soumissionnaires approuvés

La liste des entrepreneurs qui ont été préqualifiés afin de soumettre des offres responsables et concurrentielles.[1]

Changements approuvés

Les changements des documents contractuels qui ont été soumis à un processus d'approbation des changements convenu et qui ont été approuvés par la partie habilitée à approuver ces changements. Voir aussi Ordre de changement.[1]

Approbateur

Un approbateur désigne une personne qui doit approuver le dessin d'atelier avant que les travaux puissent commencer. En règle générale, il existe plusieurs approbateurs dans un flux de travail de dessin d'atelier et membres de l’équipe de conception (architecte, ingénieur de projet, ingénieur en structure, etc.). Toutefois, votre flux de travail de dessin d'atelier particulier peut inclure d'autres approbateurs. 

Architecte

Personne qui conçoit et guide un plan, un projet, etc.[3]

Architect Field Report (rapport de l’architecte sur le chantier)

Le rapport de l'architecte sur le chantier (AFR) est un rapport obligatoire lorsque l’ architecte visite un chantier et produit un rapport pour garder la le propriétaire informé de l'avancement des travaux de construction et de la qualité des travaux réalisés. Il s'agit d'un rapport sur l'avancement d'un projet, les décisions prises sur le chantier, les préoccupations et il est généralement émis par l'architecte après chaque visite sur le chantier. L’ AIA a élaboré un formulaire (par exemple, G711™–1972, Architect Field Report) qui définit les informations qui doivent généralement être incluses dans le rapport. Cependant, la plupart des cabinets d'architectes incluent davantage d'informations dans un rapport que ce qui est inclus dans le G711.

Directives complémentaires de l'architecte

Les directives complémentaires de l'architecte  (ASI) sont  un avis formel émis par un architecte pour traiter et résoudre les problèmes mineurs, non contractuels, qui pourraient survenir pendant le processus de construction. Elles traitent de la manière dont les travaux doivent se dérouler et servent à résoudre les problèmes lorsque les directives ne modifient pas les conditions du contrat. L’ AIA a élaboré un formulaire (par exemple, G710™–1992, Architect's Supplemental Instructions) qui définit les informations qui doivent généralement être incluses dans le rapport. 

Les formulaires ASI sont ajoutés aux données du contrat original et modifient légalement les détails du contrat original. Ces changements sont généralement mineurs et apportent des éclaircissements et de petites modifications, comme une légère modification des dimensions ou un changement de couleur, à mettre en œuvre par l'architecte. L'ASI ne doit pas modifier le coût indiqué sur le contrat ni modifier le calendrier du contrat.

 Plans après exécution

Plans ou dessins qui montrent les travauxréalisés. Aussi connu sous le nom de dessins de l’ouvrage fini. Un entrepreneur général (EG) est tenu de conserver les plans après exécution et de les soumettre au propriétaire et à l’architecte à la fin de la phase de construction. Les EG’exigent souvent des sous-traitants qu’ils soumettent des plans après exécution pour la portée de leurs travaux.[1]

ATO

Abréviation de Australian Tax Office (bureau fiscal australien).

Surplus de stock

Le terme surplus de stock est utilisé pour décrire les matériaux de construction excédentaires qui restent après l’exécution d’un projet et qui encombrent l’espace de stockage. Le terme est également utilisé pour désigner les matériaux qui ont été commandés intentionnellement, généralement dans le cadre d'une obligation contractuelle, afin de garantir que des matériaux identiques soient disponibles pour un remplacement et/ou des réparations futures dans le cadre d'un projet.

Gestion de la construction à risque

Une méthode de mise en œuvre qui implique un engagement du gestionnaire de la construction (GC) pour réaliser le projet selon un prix maximum garanti (GMP). Le GC agit en tant que conseiller auprès du le propriétaire dans les phases de développement et de conception, mais comme l'équivalent d'un entrepreneur général (EG) pendant la phase de construction. Lorsqu'un gestionnaire de la construction doit respecter un GMP, le caractère le plus fondamental de la relation est modifié. En plus d'agir dans l'intérêt du propriétaire, le gestionnaire de la construction se protège lui-même.[1]

Australian Business Number (numéro de société australienne)

Un numéro de société australienne (ABN) est un numéro unique à 11 chiffres attribué par le registre des entreprises australiennes (ABR) pour identifier les entités commerciales œuvrant en Australie. 

Australian Company Number (numéro de compagnie australienne)

Unnuméro de compagnie australienne (ACN)  est un numéro unique à neuf chiffres délivré par la Commission australienne des valeurs mobilières et des investissements (ASIC) à chaque société enregistrée en vertu de la loi de 2001 sur les sociétés du Commonwealth.

Haut de page

B


Responsable

Dans Procore, le fait d'être désigné comme responsable indique  qu'une action est requise par la personne désignée. Par exemple, lorsque vous envoyez un dessin d’atelier pour la première fois aux fins d’approbation, les membres du premier groupe du flux de travail des dessins d’atelier se voient automatiquement attribuer la responsabilité.  Lorsque tous les membres requis de ce groupe soumettent une réponse (par exemple, approuvé, approuvé comme noté, etc.), la désignation de la responsabilité passe au groupe d'approbateurs suivant dans la séquence du flux de travail des dessins d’atelier. La désignation change en ordre séquentiel jusqu'à ce que tous les soumissionnaires et les approbateurs requis aient soumis leur réponse. Remarque : Le concept de responsable est également utilisé avec l'outil de QRT du projet (voir QRT).

Services de base

La portée du service telle que définie dans l'accord initial entre le le propriétaire et le GC sur les services de base.[1]

Occupation bénéficiaire

L'utilisation de l'installation construite par le propriétaire avant l'achèvement final de la construction.[1]

Appel d’offres ou soumission

Une offre d'exécution des travaux décrits dans les documents contractuels à un coût déterminé.[1]

Cautionnement de soumission

Une garantie de la part d’un garant de payer le montant de la caution au propriétaire au cas où le soumissionnaire manquerait à son engagement de conclure un contrat pour l'exécution des travaux décrits dans les documents d'appel d'offres au prix indiqué dans l’appel d’offres.[1]

Documents d'appel d'offres

Les documents délivrés aux entrepreneurs par le propriétaire qui décrivent les travaux proposés et les termes du contrat. Les documents d'appel d'offres comprennent généralement : des plans, des spécifications, des formulaires de contrat, des conditions générales et des conditions générales supplémentaires, des formulaires de proposition ou d'offre et d'autres informations.[1]

Possibilité de soumissionner

La mesure dans laquelle on peut raisonnablement s'attendre à ce qu'un ensemble de documents d'appel d'offres permette à un soumissionnaire d'établir un prix concurrentiel pour l'exécution des travaux tels que définis dans les documents d'appel d'offres.[1]

Examen de la possibilité de soumissionner

Un examen formel des documents contractuels, de l'addendum et des documents de référence à réaliser en ce qui concerne le marché local de la construction et la stratégie de montage des offres, afin d'éliminer les ambiguïtés, les erreurs, les omissions et les contradictions, dans le but de réduire au minimum les prix des offres dans la phase d’approvisionnement et de litige pendant la construction.[1]

Garantie

Une garantie issue d'une caution garantissant l'exécution de l'obligation définie dans la garantie, y compris l'achèvement des travaux ou le paiement du montant de la caution au créancier (le propriétaire ou l’entrepreneur) en cas de défaut ou de non-paiement par un donneur d'ordre (l’entrepreneur ou le sous-traitant), comme pour les garanties de soumission, de bonne exécution et de travail et de matériel.[1]

Bonus

Rémunération supplémentaire payée ou à payer à un entrepreneur par le propriétaire comme récompense pour la réalisation d'objectifs prédéterminés qui dépassent les exigences de base du contrat entre le propriétaire et l'entrepreneur.[1]

Budget

Le montant en dollars alloué par le propriétaire pour un projet/programme.[1]

Code budgétaire

Dans Procore, un code budgétaire  est appliqué aux items de ligne dans les outils de gestion financière de Procore pour vous permettre de classer les items de ligne. Il permet d’identifier les coûts pour la production de rapports budgétaires et consiste en une combinaison de code de coût, type de coût, et sous-projet (si les sous-projets sont activés pour le projet). Il peut également comprendre une division pour correspondre au MasterFormat du CSI. Par exemple, 01 Exigences générales, 02 Construction du site, etc. 

Estimation budgétaire

Une estimation du coût des travaux basée sur des informations préliminaires, avec un degré de précision qualifié.[1]

Modification budgétaire

Dans Procore, une  modification budgétaireest un transfert de fonds d'un item de ligne budgétaire à un autre item de ligne budgétaire. Les modifications budgétaires sont créées dans l'outil Budget d'un projet, au lieu de créer un ordre de changement au contrat principal (ODCCP). Pour créer une modification budgétaire, le budget doit être verrouillé (voir Verrouiller un budget).

Assurance des risques des constructeurs

Voir Assurance des travaux de construction

Building Information Modeling (modélisation des informations du bâtiment)

La modélisation des informations du bâtiment (BIM) est un terme utilisé dans le secteur de la gestion de la construction pour décrire les technologies utilisées pour générer et gérer les représentations numériques (c'est-à-dire les images) des installations (c'est-à-dire les chantiers). Les technologies BIM permettent aux équipes de conception et de construction de générer des modèles numériques qui simulent le processus de construction, y compris les actions et les problèmes sur le chantier, dans le but général d'améliorer la sécurité, de corriger les problèmes et d'analyser les impacts potentiels avant le processus de construction physique.

Item d'affaires

Voir Item de réunion.

Haut de page

C


CBE

Abréviation de Certified Business Enterprise (entreprise agréée). Pour plus d'informations, voir Historique du programme CBE sur le site Web du ministère du développement des petites entreprises et des entreprises locales (Department of Small and Local Business Development). 

CCAEA

Abréviation de California Counties Architects and Engineers Association (association des architectes et ingénieurs des comtés de Californie). Visitez CCAEA - California Counties Architects and Engineers

CCCO

Abréviation de Commitment Contract Change Order (ordre de changement au contrat de l’engagement).

CCD

Abréviation de Construction Change Directive (directive sur les changements de construction).

CD

Abréviation de  Construction Documents (documents de construction).

CE

Abréviation de Continuing Education (formation continue).

Événement de changement

Dans le cadre d’un projet de construction, un événement de changement est tout changement qui affecte la portée d'un projet de construction. Il s'agit par exemple de changements du projet qui affectent la portée des travaux à réaliser, l’échéancier du projet, les coûts, etc. Un événement de changement est généralement consigné par écrit et précède la création d'un ordre de changement, ce qui permet aux membres de votre équipe et aux parties prenantes de se préparer à un changement de coût avant qu'il ne devienne un coût réel. 

Ordre de changement

Un ordre de changement(ODC) est un accord écrit ou une directive entre les parties contractantes qui représente un ajout, une suppression ou une révision des documents contractuels, identifie le changement de prix et de délai et décrit la nature (portée) des travaux concernés. Également connu sous le nom de modifications de contrat. Des ordres de changement peuvent exister entre le propriétaire et l’entrepreneur général (EG) et (ou) entre l’EG et les sous-traitants.[1]

Ordres de changement par item de ligne

La fonction Ordres de changement par item de ligne (COBLI) permet aux utilisateurs de choisir le niveau de détail à afficher sur leurs factures et leurs  marges. Par exemple, cette fonction permet aux utilisateurs de facturer au niveau de l’ ODCP au lieu du niveau de l’ODCCP sur leurs factures. Voir Créer une facture de propriétaire

Conditions modifiées

Conditions ou circonstances, physiques ou autres, qui modifient les conditions ou circonstances sur lesquelles les documents contractuels ont été fondés.[1]

Réclamation

Une demande formelle d'indemnisation, déposée par un entrepreneur ou le propriétaire auprès de l'autre partie, conformément aux dispositions du document contractuel  (CD). Tend à déboucher sur une poursuite en justice et peut évoluer vers un litige.[1]

Application connectée

Dans Procore, une application connectée fait référence à une application tierce construite sur la plateforme Procore OS par des développeurs externes. Ces applications ne sont PAS détenues, exploitées ou soutenues par Procore. Lorsque vous connectez une application tierce à votre compte Procore, vous autorisez cette application à la fois à accéder à votre compte Procore et à l'utiliser en votre nom. Important! Lesapplications autorisées peuvent utiliser votre compte Procore de différentes manières, notamment (mais PAS exclusivement) en accédant à votre compte Procore, en consultant vos coordonnées et en effectuant diverses actions dans Procore en votre nom. 

Garantie contractuelle

Une garantie contractuelle est un contrat légal ou implicite qui garantit que tout défaut de travail constaté dans la construction d'origine sera réparé pendant la période de garantie spécifiée.

GC

Abréviation de gestion de la construction

Frais de GC

Une forme de paiement contractuel pour les services, où la GC reçoit une rémunération pour les services rendus.[1]

ODC

Abréviation d’ ordre de changement.

Code des comptes

La description écrite du propriétaire des éléments de coût du projet, utilisée pour la comptabilité du propriétaire.[1]

Mise en service

La mise en service d'un bâtiment (Cx) est le processus de vérification, dans une nouvelle construction, de tous (ou d'une partie, selon la portée) les sous-systèmes pour la mécanique (CVCA), la plomberie, l'électricité, la sécurité incendie et des personnes, l'enveloppe du bâtiment, les systèmes intérieurs (par exemple, les unités de laboratoire), la cogénération, les installations de services publics, les systèmes durables, l'éclairage, les eaux usées, les commandes et la sécurité du bâtiment, afin de répondre aux exigences du propriétaire du projet comme prévu par le propriétaire et tels que conçus par les architectes et les ingénieurs du bâtiment. La remise en service est le processus méthodique de test et d'ajustement des systèmes susmentionnés dans les bâtiments existants.

Engagement

Dans Procore, le terme «  engagement  » fait référence à un contrat de sous-traitance ou à un bon de commande. Ces engagements représentent un accord financier juridiquement contraignant qui doit être respecté dans le cadre d'un projet de construction. Voir Engagements (au niveau du projet)

Commitment Change Order (ordre de changement à l'engagement)

Un ordre de changement à l'engagement (ODCE) détaille un changement potentiel des coûts qui affectera le contrat. Il existe deux (2) façons de créer un ODCE dans Procore. Voir Créer un ordre de changement à l'engagement (ODCE) et Créer un ODCE à partir d’un événement de changement

Coût engagé

Un coût engagé  est un investissement ou une obligation qui a déjà été réalisé et qui ne peut être recouvré.

Administrateur de la compagnie

Un administrateur de la compagnie est une personne chargée de configurer le nouveau compte Procore de votre organisation. L’administrateur de la compagnie doit se voir attribuer les permissions de niveau « Admin » pour l’application Procore au niveau de la compagnie et du projet .

Modèle de permissions de la compagnie

Dans Procore, un modèle de permissions de la compagnie peut être assigné à n’importe quel utilisateur final de n’importe quel projet dans le compte Procore de votre compagnie. Voir aussi modèle de permissions et modèle de permissions de projet

Constructibilité

La facilité avec laquelle un projet peut être construit, basée sur la clarté, la cohérence et l'exhaustivité des documents contractuels pour l'appel d'offres, l'administration et l'interprétation afin d'atteindre les objectifs généraux du projet.[1]

Examens de constructibilité

Le processus d'évaluation des documents de construction pour la clarté, la cohérence, l'exhaustivité et la facilité de construction afin d'atteindre les objectifs globaux du projet. Les entrepreneurs généraux et les principaux sous-traitants peuvent effectuer cet examen dans le cadre du processus de conception pour le propriétaire et/ou l’architecte.[1]

Budget de la construction

La somme établie, normalement pendant la phase de planification ou de conception, comme étant disponible pour la construction du projet.[1]

Documents contractuels de construction

Les documents qui constituent la base du contrat conclu entre les parties. Ils comprennent généralement les documents d'appel d'offres mis à jour pour refléter l'accord entre le propriétaire et les entrepreneurs, y compris, mais sans s'y limiter, les plans, les spécifications, les exigences du projet et d'autres documents écrits.[1]

Coût de construction

Tous les coûts attribués à la construction du projet, y compris le coût des contrats avec les entrepreneurs, les articles de soutien à la construction, les articles génériques, toute la main-d'œuvre, les matériaux et les équipements fixes achetés.[1]

Gestionnaire de la construction

Un gestionnaire de la construction (GC) professionnel agit comme un prolongement du personnel du propriétaire et gère l'ensemble du projet, en mettant en œuvre son savoir-faire en matière de planification préalable, de conception, de construction, d'ingénierie et de gestion, ce qui peut permettre de garantir le meilleur résultat possible du projet, quel que soit le type de méthode de réalisation du projet utilisé. Un GC n'est PAS un entrepreneur général. Peu de propriétaires disposent des ressources humaines nécessaires pour porter une attention soutenue et continue à chaque détail,—alors que ces détails peuvent être décisifs pour un projet. Le terme GC est souvent utilisé de manière interchangeable avec celui de gestionnaire de projet (GP). Les GC’peuvent être des entreprises indépendantes de l'entité propriétaire.[1]

Plan de gestion de la construction

Un plan de gestion de la construction (PGC) est un document écrit préparé par le GCqui définit clairement les rôles, les responsabilités et l'autorité de l'équipe de projet ainsi que les procédures à suivre pendant la construction.[1]

Échéancier de construction

Une représentation ou une description graphique, tabulaire ou narrative de la période de construction du projet, montrant les activités et la durée des activités dans un ordre séquentiel. Souvent sous forme de diagramme de Gantt.[1]

Devis de construction Canada

Devis de construction Canada (DCC) est une association nationale multidisciplinaire sans but lucratif qui compte des succursales dans tout le Canada. DCC développe et fournit des programmes d'éducation, des publications et des services de qualité au bénéfice de la communauté de la construction. Visitez le site Devis de construction Canada

Construction Specifications Institute (institut des spécifications de construction)

Construction Specifications Institute (CSI) CSI est une association nationale de bénévoles, comprenant des prescripteurs, des architectes, des ingénieurs, des entrepreneurs, des gestionnaires d'installations, des représentants de produits, des fabricants, des propriétaires et d'autres personnes qui sont des experts en construction de bâtiments et qui se consacrent à l'amélioration de la communication des informations sur la construction. Visitez Construction Specifications Institute (CSI). 

Contingence

Une somme d'argent réservée par le propriétaire et/ou l’entrepreneur général (EG) pour payer les changements imprévus dans les travaux ou les augmentations de coût. Elle peut être “cachée” par l’EG afin de pouvoir être utilisée à l’interne, ou être un coût transparent qui est suivi par l’EG et ouvertement partagé avec le propriétaire

Administration des contrats 

L'administration des contrats (AC) sert à mettre en œuvre les modalités et les conditions d'un contrat, en fonction des systèmes, politiques et procédures établis.[1] Également appelée AC ou “A.C.” et utilisée en outre pour désigner le rôle de l’architecte dans la phase de construction pour assister à des réunions, se rendre sur le chantier, etc. 

Entrepreneur

L'organisation ou la personne agréée qui assume la responsabilité de l'exécution du travail, conformément aux plans, aux spécifications et aux documents contractuels, en fournissant et en contrôlant la main-d'œuvre, le matériel et l'équipement nécessaires à l'accomplissement du travail.[1]

DODC

Abréviation dedemande d'ordre de changement .

Code de coût

Un code de coût est un code qui définit le type particulier de travaux réalisés dans le cadre d'un projet de construction.

Contrôle des coûts

Fonction consistant à limiter le coût du projet de construction dans les limites du budget fixé sur la base des procédures et de l'autorité approuvées par le propriétaire.[1]

Coût de construction

Tous les coûts attribués à la construction du projet, y compris le coût des contrats avec les entrepreneurs, les articles de soutien à la construction, les articles génériques, toute la main-d'œuvre, les matériaux et les équipements fixes achetés.[1]

Gestion des coûts

L'acte de gérer tout ou partie des coûts d'un processus de planification, de conception et de construction afin de rester dans les limites du budget.[1]

Cost Plus

Le cost plus est un type de contrat dans le cadre duquel le propriétaire accepte de payer tous les coûts de construction plus un pourcentage de majoration convenu. 

Type de coût

Un type de coût est un ensemble de coûts identifiés de manière unique, représentés par une abréviation et une étiquette. Dans Procore, plusieurs types de coûts sont définis pour être utilisés par défaut : L=LaboratoireE=ÉquipementM=MatériauxC=EngagementOC=Coût du propriétaireSVC=Services professionnels et O=Autre.

Assurance des travaux de construction

L'assurance-risque du constructeur’ (également appelée “assurance des travaux de construction”) est une forme d'assurance spécialisée conçue pour assurer les bâtiments ou les projets contre les coûts de réparation ou de remplacement pendant qu'ils sont en construction et, dans certains cas, pour une période déterminée par la suite. Cette assurance couvrira généralement aussi les matériaux de construction, les accessoires et les appareils, qui sont tous destinés à faire partie intégrante de la structure en cours de construction. La police peut être détenue par le propriétaire du projet ou par l'entrepreneur, selon les exigences du projet.[2]

Échéancier des dates critiques

Un échéancier représentant les événements importants au cours du cheminement vers l’achèvement du projet. Tous les jalons ne sont pas forcément d'égale importance. Les plus importants sont appelés « étapes majeures » et représentent généralement l'achèvement d'un ensemble d'activités.[1] Voir aussi Échéancier des jalons.

Critical Path Method (méthode du chemin critique)

La méthode du chemin critique (CPM) est une technique de planification utilisée pour planifier et contrôler un projet. La CPM réunit toutes les informations pertinentes dans un plan unique définissant la séquence et la durée des opérations et décrivant l'interrelation des éléments de travail nécessaires à l'achèvement du projet. Le chemin critique est défini comme la plus longue séquence d'activités dans un réseau qui établit la durée minimale de réalisation de l'événement final du projet.[1] Divers outils logiciels sont utilisés pour élaborer et gérer les échéanciers de CPM (par exemple, Microsoft Project et Oracle Primavera P6 sont tous deux couramment utilisés dans l'industrie). 

CRM

Abréviation de Customer Relationship Management (CRM) (gestion de la relation client). 

CSC

Abréviation de Devis de construction Canada.

Permissions personnalisées

Voir Permissions granulaires.

Cx

Abréviation de building commissioning (mise en service du bâtiment). 

Haut de page

D


DBB

Abréviation de Design-Bid-Build (conception-appel d’offres-construction).  

DD

Abréviation de Detailed Design (conception détaillée) ou Design Development (élaboration de conception). Voir Conception - Préliminaire.

Niveaux de permission par défaut

Dans Procore, les niveaux de permission par défaut sont constitués d'un ensemble de permissions qui permettent aux utilisateurs d'effectuer une série de tâches connexes dans un outil Procore. Actuellement, les niveaux de permission par défaut sont Aucun, Lecture seule, Standard et Admin (Remarque : Pour en savoir plus sur les niveaux de permission par défaut de chaque outil Procore, rendez-vous sur la page d'accueil du site de support Procore (https://support.procore.com/fr-ca). Ensuite, dans le menu « Parcourir par », sélectionnez l'outil souhaité et cliquez sur l'onglet Permissions). 

Conception-construction

La conception-construction est une méthode de réalisation de projet qui combine des services de conception architecturale et d'ingénierie à l'exécution de la construction dans le cadre d'un contrat unique.[1] 

Designer

La personne ou l'organisation qui conçoit et prépare les plans et les spécifications pour les travaux à effectuer. Le designer peut être un architecte, un ingénieur, ou une organisation qui offre des services professionnels combinés.[1] 

Conception - Schématique

Traditionnellement, la première étape des services de base du concepteur’. Lors de la phase schématique, le concepteur détermine les exigences du projet et prépare des études de conception schématiques composées de plans et d'autres documents illustrant l'échelle et les relations du projet.[1] 

Conception - Préliminaire

La transition de la phase schématique à l'achèvement du développement de la conception. Au cours de cette étape, l'espace auxiliaire est élaboré et les dimensions sont finalisées. Les spécifications générales sont développées pour devenir des spécifications techniques; les sections sont délimitées et les élévations sont définies. Également connue sous le nom d’élaboration de conception.[1] 

Conception - Finale

L'étape du processus de conception au cours de laquelle les plans et les spécifications sont achevés aux fins de l'appel d'offres pour la construction. Elle est précédée par la phase de conception préliminaire, et suivie par la phase d’approvisionnement. Désignation utilisée par les concepteurs pour la dernière partie du processus de conception avant l'approvisionnement.[1] 

Coûts directs

Les coûts sur le chantier directement attribués à la construction d'un projet, y compris la main-d'œuvre, le matériel, l'équipement, les contrats de sous-traitance et leurs coûts associés.[1]  Cette définition est plus large que celle de Procore’ Coûts directs Outil servant à saisir les coûts directs qui ne sont pas associés à un engagement (contrat), tels que les coûts de remorques temporaires, les salaires de supervision payés par l’EG, etc.

Liste de distribution

Une liste de distribution est un groupe de destinataires de messages de notification qui peuvent être ajoutés aux items créés dans divers outils Procore. Elle est similaire à la fonction Cc (copie carbone) d'un programme de messagerie électronique et est utilisée comme un mécanisme permettant de notifier certains utilisateurs finaux de Procore d'un événement particulier ou d'un changement de statut d’un item. Par exemple, lorsqu'un gestionnaire de projet crée un nouveau dessin d'atelier, le processus de votre entreprise peut vous obliger à ajouter un groupe de distribution de « gestionnaires de projet » à la liste de distribution pour un dessin d'atelier particulier. 

Groupe de distribution

Un groupe de distribution est une liste de destinataires de courriels qui doit être créée dans l'outil Répertoire de la compagnie ou du projet. Son fonctionnement est similaire à celui d'un Groupe de contacts dans un programme de messagerie et il n'est associé à aucun paramètre de sécurité. Les groupes de distribution peuvent être créés et gérés seulement par les utilisateurs dotés d’une permission de niveau « Admin » dans l’outil Répertoire de la compagnie ou du projet (voir Ajouter un groupe de distribution au répertoire de la compagnie et Ajouter un groupe de distribution au répertoire du projet).

Division

Dans le secteur de la construction, le terme division désigne les divisions de la construction qui sont définies par le MasterFormat du CSI. Une division est une norme de regroupement largement utilisée qui aide à organiser les spécifications de construction, les codes de coût et autres informations documentées sur un projet. Parmi les exemples de divisions, on peut citer la division 01 - Exigences générales, la division 02 - Construction de chantier, la division 03 - Béton, etc. 

Demande de paiement

Dans Procore, le terme  demande de paiement a été remplacé par le terme facture du sous-traitant.

Plans

La partie des documents contractuels qui donne une représentation graphique et des détails techniques des travaux à effectuer dans le cadre de la construction d'un projet.[1] 

Haut de page

E


E

Désigne un type d’item de ligne « Équipement » sur un contrat principal.

EIN

Abréviation de Employer Identification Number (numéro d’identification d’employeur).

Fin de vie

Une date de fin de vie (EOL) fait référence à la date du calendrier à laquelle se termine la production de nouvelles versions, de mises à jour et de correctifs pour un produit logiciel, un service ou une fonctionnalité.

Fin du support

Une date de fin de support (EOS) détermine la date à laquelle le support technique pour un produit logiciel, un service ou une fonctionnalité prend fin. 

EOL

Abréviation de End of Life (fin de vie).

EOS

Abréviation de Fin du support.

ETL

Abréviation de Extract-Transform-Load (extraction-transformation-chargement).

Enterprise Resource Planning (planification des ressources de l'entreprise)

La planification des ressources de l'entreprise (ERP) est un type de logiciel de gestion d'entreprise qui peut être utilisé pour collecter, stocker et gérer les données de nombreuses activités commerciales, y compris les logiciels de gestion de la construction et de la propriété et les systèmes de comptabilité (e.g., Integration by Procore: Viewpoint® Spectrum®, Integration by Ryvit: Viewpoint® Vista™, QuickBooks®, Sage 100 Contractor®, or Sage 300 CRE®).

Numéro d’identification d’employeur

Un numéro d'identification d'employeur (EIN) est un numéro à neuf chiffres attribué par l'Internal Revenue Service (IRS) pour identifier les entités commerciales œuvrant aux États-Unis.

Estimation du coût de réalisation

L'estimation actuelle des coûts restants à engager sur un projet à un moment donné.[1] 

Estimation du coût final

Le coût prévu d'un projet ou d'un élément du projet lorsqu'il est terminé. La somme des coûts à ce jour et des coûts estimés jusqu’au terme du projet.[1] 

Haut de page

F


Construction en régime accéléré

Processus consistant à diviser la conception d'un projet en plusieurs phases de manière à permettre le démarrage de la construction avant la fin de la phase de conception. Le chevauchement de la phase de construction avec la phase de conception.[1] 

Federal Tax ID

Abréviation de Federal Tax Identification Number (numéro d'identification fiscale fédéral). Voir Numéro d’identification d’employeur.

Directive de chantier

Un ordre émis sur le chantier par le propriétaire ou le GC pour clarifier et/ou exiger que le ou les entrepreneurs effectuent des travaux non inclus dans les documents contractuels. Une directive de chantier représente normalement une modification mineure n'impliquant pas de changement de prix ou de délai et peut ou non être à la base d'un ordre de changement.[1] 

Achèvement final

La date à laquelle les conditions de tous les contrats de construction ont été satisfaites.[1] 

Flottement

Temps pour les imprévus qui existe sur un échéancier d'activités. Il est mesuré en comparant les dates les plus rapides et tardives en fonction des dates de début et de fin.[1] 

Régie

Travail dirigé accompli par l’entrepreneur en dehors de l’accord contractuel.[1] 

FMI

Abréviation de Factory Mutual International 3.

Haut de page

G


G702

G702 (officiellement connu sous le nom de AIA G702™–1992, Application and Certificate for Payment) est un formulaire de paiement standard développé par l’ American Institute of Architects (AIA). C’est l’entrepreneur qui demande le paiement qui doit remplir ce formulaire. Il exige que l’entrepreneur indique l'état de la somme du contrat à ce jour, y compris le montant total en dollars des travaux achevés et stockés à ce jour, le montant de la retenue de garantie (le cas échéant), le total des paiements précédents, un résumé des ordres de changement et le montant du paiement actuel demandé.

G703

Le G703 (officiellement connu sous le nom de AIA G703™–1992, Continuation Sheet) est un formulaire de paiement standard (fiche de suivi) développé par l’ American Institute of Architects (AIA) qui divise la somme du contrat en parties des travaux conformément à une ventilation des coûts (VDC) préparée par l’entrepreneur comme l'exigent les conditions générales.

Conditions générales

Une section de clauses générales dans les spécifications du contrat qui définit comment le projet doit être administré. Elles incluent notamment les obligations telles que la prestation de travail temporaire, les assurances, les bureaux sur le chantier, etc. Les coûts associés aux conditions générales, souvent appelées CG, sont pris en charge dans leur propre section du devis/budget. En général, on ne parle pas ici de manipuler un marteau ou d'installer quelque chose de façon permanente.[1] 

l’entrepreneur général

Un entrepreneur général est un entrepreneur qui a la responsabilité principale du contrat de construction, d'amélioration ou de rénovation. L’EG est le parti qui signe le contrat principal pour un projet de construction. Il s'agit de la partie qui est responsable de l'achèvement et/ou de la supervision de tous les volets du projet de construction, d'amélioration ou de rénovation. Voir aussi Entrepreneur principal.

Permissions granulaires

Dans l'application Web Procore, le terme permissions granulaires fait référence à la capacité d'attribuer des privilèges de tâches granulaires à des modèles de permissions, nouveaux ou existants, créés dans l'outil Répertoire de la compagnie. Voir Autoriser des permissions granulaires dans un modèle de permissions

Garantie

Une assurance juridiquement contraignante donnée par un tiers et relative à la performance, à la qualité ou à la quantité satisfaisante de produits ou de travail pendant une période de temps spécifique indiquée et incluse dans le contrat au cas où le produit ou le travail ne fonctionnerait pas correctement. Les articles manufacturés sont souvent accompagnés d'une garantie du fabricant et fonctionnent en conjonction avec une garantie de l'entrepreneur général ou des sous-traitants.[1]  Voir aussi Garantie.

Prix maximum garanti

Une forme contractuelle d'accord dans laquelle un prix maximum pour le travail est défini sur la base d'une portée convenue. Contrat à prix coûtant majoré (également connu sous le nom de contrat en régie) dans lequel l’entrepreneur est indemnisé pour les frais réels encourus plus une redevance fixe soumise à un prix plafond.[1]  Abréviation usuelle : GMax ou GMP.

EG

Abréviation d’entrepreneur général

H


hh2

hh2 (www.hh2.com) est un service en nuage tiers qui utilise l'outil Intégrations ERP de Procore pour synchroniser les données lorsque l'outil Intégrations ERP de Procore est configuré pour Sage 300 CRE.  Voir Sage 300 CRE : Guide d'installation

Client de synchronisation hh2 

Le client de synchronisation hh2 est une application cliente tierce développée par hh2. Lorsque l'outil Intégrations ERP est activé sur le compte Procore d'une compagnie et que l'outil est configuré pour fonctionner avec Sage 300 CRE, vous Procore point of contacttravaillerez avec votre administrateur Procore pour installer et configurer le client de synchronisation hh2 sur votre serveur Sage 300 CRE. Cela permet de synchroniser les données entre votre serveur de base de données Sage 300 CRE et Procore. 

CVCA

Abréviation de chauffage, ventilation et conditionnement d'air

Hypertext Transfer Protocol Secure

Un protocole qui assure la sécurité des communications sur Internet. Souvent abrégé en HTTPS, il s'agit d'une connexion sécurisée et chiffrée pour la communication par protocole de transfert hypertexte (HTTP). Cela permet de garantir la confidentialité des données échangées. 

I


Identity Provider (fournisseur d’identité)

Un fournisseur d'identité (IdP) fournit les identifiants requis aux utilisateurs pour interagir avec un système. Les solutions d’authentification unique (SSO) prises en charge par Procore peuvent être configurées pour fonctionner avec différents fournisseurs d'identité. Voir Qu'est-ce que l’authentification unique?

IFB

Abréviation de  Invitation For Bid (invitation à soumissionner).

Gestionnaire d’assurance

Dans Procore, un gestionnaire d'assurance est un employé interne (ou plusieurs employés) de votre compagnie qui agira à titre de personne-ressource principale de votre organisation pour s'assurer que les polices d'assurance pour vos fournisseurs (par exemple, les entrepreneurs, les sous-traitants et autres fournisseurs) sont conformes aux exigences et que les informations relatives à leurs polices et certificats sont tenues à jour dans Procore. Les informations relatives à l'assurance de vos fournisseurs peuvent être ajoutées et conservées dans les outils Répertoire de Procore au niveau de  la compagnie et du projet. Les responsabilités d'un gestionnaire d'assurance comprennent :

  • Ajout de polices d'assurance aux dossiers des fournisseurs dans l'outil Répertoire.
  • Réception des notifications automatiques par courriel de Procore concernant l'expiration des polices d'assurance des fournisseurs. 
  • Mise à jour des informations sur les polices d'assurance au fur et à mesure de leur évolution.
  • Suppression des informations relatives à l'assurance de votre dossier de fournisseur lorsque ces informations ne sont plus pertinentes.
Système ERP intégré

Le terme système ERP intégré est utilisé pour désigner le logiciel de planification des ressources de l'entreprise (ERP) configuré pour fonctionner avec l'outil Intégrations ERP au niveau de la compagnie de Procore (e.g., Integration by Procore: Viewpoint® Spectrum®, Integration by Ryvit: Viewpoint® Vista™, QuickBooks®, Sage 100 Contractor®, or Sage 300 CRE®). 

Système international d' unités (SI)

Le système international d'unités est un système de mesure métrique largement utilisé.

Facture

Une facture est une liste détaillée de biens ou de services fournis par un entrepreneur qui comprend un relevé d'une somme due. Dans Procore, il existe deux types de factures : une facture du propriétaire et une facture de sous-traitant

iPaaS

Abréviation de Integration Platform as a Service (plateforme d’intégration en tant que service).

IPD

Abréviation d’Integrated Project Delivery (livraison de projet intégrée). Semblable au GMP sauf que les économies et les risques sont partagés par toutes les parties importantes. Souvent présentée comme la voie de l'avenir, mais très rarement utilisée, car les gens ne sont pas prêts à prendre des risques supplémentaires.

Haut de page

J


JDE

Abréviation de JD Edwards.

JTD

Abréviation de Job to Date (projet à ce jour).

Haut de page

K


Réunion de lancement

Dans l'industrie de la construction, une réunion de lancement est regroupement qui a lieu au début d'un projet pour présenter les membres de l'équipe de projet, passer en revue les objectifs du projet, ainsi que pour examiner et discuter des points liés à la logistique du site, aux phases du projet et au calendrier. Une fois que votre compagnie  aura acheté Procore, des représentants de votre compagnie seront invités à assister à une réunion de lancement avec votre Procore point of contact pour lancer le processus d’implémentation. 

Haut de page

L


L

Fait référence à type d’item de ligne « Main-d'œuvre » dans un contrat principal.

Coût de la main-d'œuvre

Dans Procore, le coût de la main-d'œuvre en temps réel est la capacité de collecter des données sur la main-d'œuvre sur le chantier et de les appliquer instantanément au budget en tant que coûts grâce à l'utilisation combinée de la Productivité du chantier et des Données financières du projet. 

Privilège

Une réclamation faite contre une propriété par un entrepreneur ou un autre professionnel qui a fourni de la main-d'œuvre ou des matériaux pour des travaux sur cette propriété. Conçu pour protéger les professionnels contre le risque de ne pas être payés pour les services rendus. Les sous-traitants et les EG sont tous deux autorisés à déposer des privilèges sur les projets en raison de l'absence de paiement.[1] 

Renonciation au privilège

Une renonciation au privilège est un document émanant d'un entrepreneur, d'un sous-traitant, d'un responsable des matériaux, d'un bailleur de matériel ou d'une autre partie, attestant qu'ils ont reçu le paiement et qu'ils renoncent à tout droit de privilège futur sur la propriété. 

Coût du cycle de vie

Les coûts du cycle de vie comprennent tous les coûts liés à la planification, à la conception, à la construction, à l'exploitation, à la maintenance et à la démolition d'une installation ou d'un système pour une durée de vie donnée, le tout en termes de valeur actuelle.[1] 

Liquidated Damages (dommages et intérêts extrajudiciaires)

Une somme d'argent généralement fixée sur une base journalière, que l'entrepreneur accepte de payer au propriétaire pour tout retard dans l'achèvement des travaux conformément aux documents contractuels (si vous êtes en retard, vous commencez à payer un coût journalier de LD pour indemniser le propriétaire). Abréviation usuelle : LD.[1] 

Items à long délai d’approvisionnement

L'identification donnée au matériel et à l'équipement ayant un délai de livraison prolongé et qui peuvent être envisagés pour un approvisionnement et une acquisition anticipés. Les items qui seraient livrés trop tard pour être installés en temps voulu si leur approvisionnement ou leur acquisition était inclus dans le cadre des approvisionnements pour l'ensemble du contrat ou du projet.[1] 

Longue durée d’approvisionnement

L'intervalle de temps entre l'approvisionnement et la livraison d'items à long délai d’approvisionnement.[1] 

Échéancier des prochaines étapes

Voir Plan d'activité de construction à court terme.

Bas soumissionnaire

Le soumissionnaire qui a présenté l'offre la plus basse, qui est jugée conforme et responsable d'une division des travaux décrite dans un document d'appel d'offres, un formulaire de proposition ou un contrat. Désigne à la fois les EG’et les sous-contractants.[1] 

Montant forfaitaire

Un montant fixe qui comprend le coût des frais généraux et du profit payé, en plus de tous les autres coûts directs et indirects liés à l'exécution des travaux.  Type commun de méthode de conclusion de contrat.[1] 

Haut de page

M


M

Désigne un type d’item de ligne « Matériaux » sur un contrat principal.

MasterFormat

Le MasterFormat est une norme d'organisation qui définit la liste principale des divisions, sections et titres de section pour les spécifications des projets de construction aux États-Unis et au Canada. Il est rédigé par le Construction Standards Institute (CSI) et Devis de construction Canada (CSC). 

Échéancier principal

Un échéancier sommaire de niveau exécutif identifiant les principales composantes d'un projet, leur séquence et leur durée. L’échéancier peut se présenter sous la forme d'un réseau, d'un échéancier des étapes ou d'un diagramme à barres. Il peut inclure les droits, la phase de conception, la construction, l'emménagement, etc.[1] 

Item de réunion

Dans Procore, un item de réunion  (aussi appelé « item de l'ordre du jour ») est un sujet unique et distinct figurant à l'ordre du jour d'une réunion. Si vous animez une réunion à l'aide de l'outil Réunions de Procore, vous pouvez ajouter des items de réunion catégorisés ou non catégorisés à toute réunion que vous créez. 

MEP

Abréviation de mécanique, électricité et plomberie.

Échéancier des jalons

Un échéancier représentant les événements importants au cours du cheminement vers l’achèvement du projet. Tous les jalons ne sont pas forcément d'égale importance. Les plus importants sont appelés « étapes majeures » et représentent généralement l'achèvement d'un ensemble d'activités.[1] 

MOP

Abréviation de  Manual of Procedures (manuel des procédures).

MPP

Abréviation de Microsoft Project file (fichier Microsoft Project).

MSA

Abréviation de  Measurement System Analysis (analyse de système de mesure). Il s'agit d'une expérience spécialement conçue pour identifier les composantes de la variation de la mesure.

MTD

Abréviation de Month to Date (cumul du mois)​.

Contrats principaux multiples

Des entrepreneurs distincts qui concluent des contrats directement avec le propriétaire pour des éléments spécifiques et désignés des travaux.[1] 

Haut de page

N


Coût de non-engagement

Dans Procore, un coût de non-engagement est un coût qui n'est PAS inclus dans les items de ligne d'un engagement. Le coût est également un montant qui est différent d'un coût soumis sur un ordre de changement potentiel à un contrat principal (ODCP principal). Pour en savoir plus, voir Comment suivre les coûts de non-engagement lors d'un événement de changement?

Travaux non conformes

Les travaux qui ne répondent pas aux exigences des documents contractuels.[1] 

North American Numbering Plan (plan de numérotation nord-américain)

Le plan de numérotation nord-américain (NANP) est un plan de numérotation téléphonique composé de 25 régions dans 20 pays.

Notification d’un marché

Document officiel informant une personne ou une organisation de l'obtention d'un contrat.[1] 

Ordre de démarrage des travaux

Un document formel et/ou un point du cycle de vie du projet autorisant une personne ou une organisation à commencer les travaux dans le cadre de son contrat. L'émission de l'ordre de démarrage des travaux marque généralement la fin d'une phase d’approvisionnement.[1] 

NTP

Abréviation de  Notice to Proceed (ordre de démarrage des travaux).

Haut de page

O


O

Fait référence à type d’item de ligne « Autre » dans un contrat principal.

OAC

Abréviation de Owner-Architect-Contract (propriétaire-architecte-contrat).

Réunion OAC

Abréviation de Réunion Owner-Architect-Contract (réunion propriétaire-architecte-contrat). Une réunion entre le propriétaire du projet, l'architecte de l'équipe de conception et l'entrepreneur général. 

O&P

Abréviation de opérations et procédures.

Online Transaction Processing (traitement des transactions en ligne)

Le traitement des transactions en ligne (OTP) est un terme d'entreposage de données utilisé pour décrire les applications axées sur les transactions.

OC

Fait référence à l’item de ligne « Coût du propriétaire » d'un contrat principal.

Plus/moins (également Plus/moins anticipé)  

La différence nette entre ce que vous prévoyez comme coût total de réalisation et le montant du budget prévu.  Gestion de la construction par le propriétaire

Une forme de gestion de la construction qui ne fait pas appel à un organisme de gestion de la construction indépendant comme membre de l'équipe. Le propriétaire prend en charge tous les services de gestion de la construction nécessaires avec du personnel interne.[1] 

Facture de propriétaire

Une facture de propriétaire est un relevé détaillé d'une transaction financière entre un propriétaire de projet et une compagnie chargée de réaliser les travaux. Voir Créer une facture de propriétaire.

Représentant du propriétaire

La personne qui représente le propriétaire dans l'équipe de projet. Elle peut travailler directement pour le propriétaire ou être un conseiller engagé par le propriétaire.[1] 

Propriétaire

Possède le bâtiment, dépense son argent et son temps pour le créer. Il se peut qu'il ne comprenne pas très bien le processus de construction, c'est pourquoi il’engagera un Gestionnaire de la construction.[1] 

Haut de page

P


P4D

Abréviation de Procore for Desktop (Procore pour ordinateur de bureau). Il s'agit d'un ancien produit qui a depuis été remplacé par Procore Drive

Approbation parallèle

L'approbation parallèle est un type de processus d'approbation que vous pouvez configurer sur un flux de travail de dessin d'atelier afin de permettre aux rôles de « soumissionnaire » et d'« approbateur » attribués dans le flux de travail de dessin d'atelier de soumettre simultanément leurs réponses (par exemple, Approuver, Rejeter, etc.). Voir Comment ajouter des personnes au flux de travail des dessins d'atelier?

Projet principal

Un projet principal est un projet (de construction) qui a été désigné comme étant le principal par rapport à un ou plusieurs sous-projets. Voir Quelle est la différence entre un projet, un projet principal et un sous-projet?

Demande de paiement

Le terme demande de paiement a été remplacé par facture de sous-traitant. Voir Où sont passées les « réquisitions » et les « demandes de paiement »? 

de l’ODCCP

Abréviation de ordre de changement au contrat principal.

ODCP

Abréviation de ordre de changement potentiel.

Pénalité

Une mesure punitive, généralement associée au non-respect d'une obligation contractuelle.[1] 

Garantie de bonne exécution

Engagement d'un garant à verser le montant de la caution au bénéficiaire (propriétaire ou entrepreneur) en cas de défaut d'exécution des obligations contractuelles.[1] 

Niveaux de permission

Voir Niveaux de permission par défaut.

Modèle de permissions

Dans Procore, un modèle de permissions est un ensemble de permissions basées sur les rôles qui peut être attribué à un (1) ou plusieurs utilisateurs de Procore dans un projet (par exemple, architecte/ingénieur, gestionnaire de projet, sous-traitant, etc.) Les paramètres de permission d'un modèle définissent les outils Procore auxquels les utilisateurs peuvent accéder, ainsi que les informations que les utilisateurs peuvent modifier ou consulter dans chaque outil. La gestion de l'accès des utilisateurs à Procore à l'aide de modèles de permissions est une alternative plus simple de gestion des permissions d'accès uniques pour chaque utilisateur individuel. Voir aussi modèle de permissions de la compagnie et modèle de permissions du projet

Construction par tranche

Une approche progressive de la construction ou de la conception et de la construction. Chaque phase ou élément se chevauchant ou se succédant doit avoir une portée de travail définie et être considéré comme un projet distinct. Approche courante pour les grands projets comportant plusieurs bâtiments.[1] 

Plans

 Voir Plans.

GP

Abréviation de  gestionnaire de projet.

PMO

Abréviation de  Project Management Office (bureau de gestion de projet).

Phase post-construction

La période suivant l'achèvement substantiel. On peut aussi parler de clôture.[1] 

Ordre de changement potentiel

Un ordre de changement potentiel (ODCP) représente toute modification potentielle du coût qui affecterait le contrat principal du projet (c'est-à-dire, le contrat entre le propriétaire et l'entrepreneur général). Les ordres de changement potentiels sont généralement créés par l'entrepreneur général (EG) afin de recevoir une estimation des prix des sous-traitants pour les modifications d'un projet qui affectent la portée des travaux et l’échéancier de construction, qui devraient entraîner des coûts  supplémentaires pour le projet. Un ODCP peut contenir un ou plusieurs éléments de tarification qui peuvent impliquer plusieurs sous-traitants. Selon que le propriétaire accepte ou non de payer une partie ou la totalité des changements proposés, tout ODCP risque d'avoir un impact sur la rentabilité globale du projet. Les ordres de changement à l'engagement (ODCE) sont générés à partir d'un ODCP.

PP

Pour les utilisateurs de Procore, PP est l'abréviation de l'extension du nom de fichier Asta Powerproject. Voir Asta Powerproject.

Phase de pré-conception

La période précédant le début de la conception schématique au cours de laquelle le projet est lancé et le programme est élaboré; la phase de planification et de conception.[1] 

Contrat principal

Un contrat direct avec un propriétaire. Il peut s'agir d'un seul contrat et/ou inclure les travaux précisés pour plusieurs contrats selon la répartition des travaux. Fait généralement référence au contrat entre l'EG et le propriétaire.[1]  Lorsqu'il est activé pour un projet dans le compte Procore de votre compagnie, Procore fournit un outil de contrat principal (voir Contrat principal).  

Ordre de changement au contrat principal

Dans Procore, un ordre de changement au contrat principal (ODCCP) est un ordre de changement qui a une incidence sur le contrat principal. Dans un système d'ordre de changement à deux niveaux, il consiste généralement en un ensemble d'ordres de changement potentiels (ODCP) qui doivent être approuvés par le propriétaire.  Dans un système d'ordre de changement à trois niveaux, il consiste généralement en un ensemble de demandes d’ordre de changement (DODC) qui doivent être approuvées par le propriétaire. Voir Quels sont les différents niveaux d’ordre de changement?

Entrepreneur principal

Un entrepreneur, généralement un entrepreneur général (EG),  qui a un contrat avec un propriétaire.

Administrateur Procore

Un administrateur Procore (ou administrateur de la compagnie) est la ou les personnes au sein de votre compagnie qui sont responsables de la gestion de l'application Procore dans votre environnement. Ces personnes reçoivent une permission de niveau « Admin » dans les outils Compagnie et Projet dans Procore. Pour en savoir plus sur les rôles et les responsabilités de cette personne, voir l’administrateur Procore de votre compagnie

Services professionnels

Services fournis par un professionnel ou par une organisation ayant une compétence spécifique dans un domaine d'activité qui requiert des connaissances et des capacités professionnelles (et techniques) et qui répond à des normes de performance reconnues.[1] 

Modèle de permissions du projet

Dans Procore, un modèle de permissions du projet ne peut être attribué qu'à un utilisateur final qui a été ajouté à l'outil Répertoire du projet correspondant. Voir aussi modèle de permissions et modèle de permissions de la compagnie

PRC

Abréviation de Pending Revised Contract (contrat révisé en attente).

Programme

Un programme est un plan d'action qui a généralement pour but d'atteindre un objectif commercial clair. Dans Procore, une compagnie peut ajouter des noms de programmes personnalisés pour organiser ses projets Procore de manière à ce qu'ils soient en accord avec l'objectif unique du programme d'une organisation (voir Ajouter des programmes). Par exemple, une compagnie peut vouloir organiser ses projets par région (par exemple, nord-est, sud-ouest, etc.), d'autres peuvent vouloir organiser leurs projets par secteur d'activité (par exemple, contrats fédéraux, projets commerciaux, projets résidentiels, etc.). 

Gestion du programme

La pratique de la gestion professionnelle de la construction s'applique à un programme d'amélioration des immobilisations d'un ou de plusieurs projets, du début à la fin. La gestion des programmes offre des avantages supplémentaires tels que la normalisation, l'approvisionnement par effet de levier et les économies d'échelle.[1]  Voir aussi : Gestion de la construction

Réunion d'avancement

Une réunion consacrée à l'état d'avancement des projets, quelle que soit leur phase de réalisation. Peut également être appelée réunion OAC (Owner Architect Contractor, ou propriétaire architecte entrepreneur).[1] 

Paiement échelonné

Paiement partiel du montant du contrat versé périodiquement par le propriétaire, sur approbation du GC et/ou de l'architecte, en vérifiant que des parties des travaux ont été réalisés conformément à l'avancement des travaux indiqué dans la demande de paiement.[1] 

Projet

L'effort total requis dans toutes les phases, de la conception à l'achèvement de la construction, pour atteindre les objectifs du propriétaire.[1] 

Budget du projet

La somme ou le chiffre cible établi pour couvrir tous les coûts du propriétaire du projet. Il comprend le coût de la construction et tous les autres coûts tels que le terrain, les frais juridiques et professionnels, les intérêts et les autres coûts liés au projet.[1] 

Coût du projet

Le coût réel de l'ensemble du projet.[1] 

Gestion de projet

L'utilisation de systèmes et de procédures intégrés par une équipe de professionnels pendant la conception et la construction d'un projet. Appliquée à un projet de construction, la gestion de projet peut être utilisée comme synonyme de gestion de construction.[1] 

Plan de gestion du projet

Un document préparé par le GC, et approuvé par le propriétaire, qui définit les objectifs et les attentes du propriétaire, y compris la portée, le budget, l’échéancier et la qualité, ainsi que les stratégies à utiliser pour répondre aux exigences du projet.[1] 

Manuel de procédures du projet

Une définition détaillée des responsabilités et de l'autorité de l'équipe du projet et des systèmes et procédures du projet.[1] 

Équipe de projet

Au départ, elle est composée du propriétaire, du professionnel de la conception et du GC. Par la suite, à mesure que des entrepreneurs principaux de construction sont engagés, ils sont ajoutés à l'équipe.[1] 

Liste de déficiences

Une liste établie à l'approche de l'achèvement des travaux de construction indiquant les éléments des travaux qui restent inachevés, qui ne répondent pas aux exigences de qualité ou de quantité spécifiées ou qui doivent encore être exécutés par l'entrepreneur avant l'achèvement des termes du contrat. Appelée « snag list » sur les marchés européen et australien.[1]  Lorsqu'il est activé sur un projet dans le compte de votre compagnie, Procore fournit un outil Liste de déficiences (voir Liste de déficiences). 

Bon de commande

Dans Procore, un bon de commande (BDC) est la première étape d'un engagement financier qui détaille les types, les quantités et les prix convenus pour les biens ou les services achetés. Les bons de commande sont créés par un acheteur (c'est-à-dire, un entrepreneur général) et ensuite émis à l’intention d’un vendeur (c'est-à-dire, un sous-traitant ou un fournisseur).

PX

Abréviation de Project Executive (directeur de projet).

Haut de page

Q


AQ

Abréviation de Assurance qualité.

CQ

Abréviation de Contrôle de la qualité.

Qualité

La mesure dans laquelle le projet et ses composantes répondent aux attentes, aux objectifs, aux normes et à la finalité du propriétaire. Elle est déterminée en mesurant la conformité du projet aux plans, aux spécifications et aux normes applicables.[1] 

Assurance qualité

L'application de méthodes planifiées et systématiques pour vérifier que les procédures de contrôle de la qualité sont effectivement implémentées.[1]  Abréviation usuelle : AQ.

Contrôle de la qualité

L'examen, la certification, l'inspection et les tests continus des éléments du projet, y compris les personnes, les systèmes, les matériaux, les documents, les techniques et la main-d'œuvre, afin de déterminer si ces éléments sont conformes ou non aux plans, aux spécifications et aux normes applicables.[1] Abréviation usuelle : QC. 

Gestion de la qualité

Le processus de planification, d'organisation, d’implémentation, de surveillance et de documentation d'un système de politiques et de procédures qui coordonne et dirige les ressources et les activités pertinentes du projet de manière à en assurer la qualité. Voir aussi Qualité.[1] 

Code QR

Une étiquette de code à barres bidimensionnelle, de type matriciel, pouvant être lue par un lecteur optique et contenant des informations sur l'article auquel elle est apposée. Dans Procore, vous pouvez générer et imprimer des codes QR pour différentes utilisations dans l'application Web Procore, puis lire les codes avec votre appareil mobile à l'aide de l'application Procore for iOS. Voir Générer un code QR pour un dessin d'atelier et Générer un code QR pour un lieu.

QRC ou code QR

Abréviation de Quick Response Code (code à réponse rapide).

Haut de page

R


Plans de récolement

Voir Plans après exécution.

Items reliés

Dans Procore, un item relié est un lien entre deux objets Procore. Il s'agit d'une option disponible dans de nombreux outils Procore (p. ex., Engagements, Documents, QRT, Dessins d'atelier et Transmissions). Par exemple, si vous créez un dessin d’atelier, vous pouvez ajouter un plan Procore du lieu d'installation ou une photo de l'élément à installer comme item relié du dessin d'atelier. Si vous ajoutez une nouvelle déficience, vous voudrez peut-être associer un ordre de changement potentiel (ODCP) ou un ordre de changement à l’engagement (ODCE) en tant qu’item relié afin que le sous-traitant puisse voir les coûts associés à la déficience. 

Retenue de garantie

La retenue de garantie et la rétention sont utilisées indifféremment pour désigner la pratique consistant à retenir une partie du montant d'un contrat jusqu'à ce que les travaux soient jugés achevés de manière satisfaisante. Le montant retenu est précisé dans un accord entre un contractant (le propriétaire ou l'entrepreneur général) et un entrepreneur (la personne ou l'entreprise qui exécute le travail).  Une pratique courante consiste à retenir 5 à 10 % de la valeur totale d'un contrat jusqu'à ce qu'un jalon soit atteint. Ensuite, le montant retenu peut être libéré. 

Dans Procore, la rétention est utilisée lorsque l’on fait référence à la fonction de rétention à échelle mobile  et la retenue de garantie est utilisée pour désigner les tâches qui sont liées à la fois à la définition et à la libération des montants retenus. 

Réquisition

Une réquisition fait référence à une facture qui est soumise à un client. Dans Procore, le terme réquisition n' est plus utilisé. Voir Où sont passées les « réquisitions » et les « demandes de paiement »?

QRT

Abréviation de  question réponse technique.

Gestionnaire de QRT

Dans Procore, un gestionnaire de QRT est la personne chargée de superviser une QRT tout au long de son cycle de vie. Cette personne agit à titre de contrôleur entre le créateur de la QRT et l'équipe de conception et est chargée d' examiner toutes les ébauches de QRT et soit (1) de fournir une réponse aux QRT et de les clôturer, soit (2) d'ouvrir les ébauches de QRT, de leur attribuer un numéro, puis de les attribuer au membre approprié de l'équipe de conception, qui fournit ensuite une réponse à la question de la QRT.

RFP

Abréviation de  Request for Payment (demande de paiement).

DDP

Abréviation de  demande de prix.

Permissions basées sur les rôles

Lespermissions basées sur les rôles (RBP) définissent les outils Procore auxquels les utilisateurs peuvent avoir accès, ainsi que les informations que les utilisateurs peuvent modifier ou consulter. Dans Procore, la RBP est constituée des concepts suivants : (1) Rôles et (2) Modèles de permissions. Les rôles sont un ensemble de permissions d'accès qui peuvent être accordées à un groupe d'utilisateurs en créant un modèle de permissions pour un rôle spécifique (par exemple, comptabilité, contrôle des documents ou ingénieur de projet) et en associant ensuite les utilisateurs au modèle de permissions. 

Échéancier à horizon mobile

Voir Plan d'activité de construction à court terme.

RTAB

Abréviation de Real Time As-Builts (éléments construits en temps réel).

Haut de page

S


S

Fait référence à un item de ligne « Engagement » pour les contrats principaux.

SAP

SAP est l'abréviation de Systems, Applications & Products in Data Processing (systèmes, application et produits dans le traitement des données). Les produits SAP sont développés par SAP SE—, une société multinationale qui offre un large éventail d’ ERP ERP.

Ventilation des coûts

Dans le secteur de la construction, une ventilation des coûts est une liste d’items de ligne qui détaille tous les coûts convenus (par exemple, la main-d'œuvre, les matériaux, etc.) d'un projet. Sa forme abrégée est VDC, et elle détaille le montant du contrat en items de paiement individuels pour montrer comment la totalité de la somme du contrat est affectée à l'ensemble des travaux du projet. Une VDC est également basée sur le budget approuvé du projet et est couramment utilisée pour déterminer les acomptes à verser aux entrepreneurs.

Portée

Voir Portée des travaux.

Changements de portée

Les changements qui élargissent ou réduisent les exigences du projet pendant la conception ou la construction. Peuvent être liés à des ordres de changement.[1]  

Portée des travaux

La division des travaux à effectuer dans le cadre d'un contrat ou d'un contrat de sous-traitance en vue de l'achèvement d'un projet, généralement décomposée en tâches spécifiques associées à des dates d’échéances.[1] Abréviation usuelle : SOW.

SD

Abréviation de Schematic Design (conception schématique).

Security Assertion Markup Language (langage de balisage d'assertion de sécurité)

Le langage SAML (Security Assertion Markup Language) est une technologie de format de données basée sur XML et à norme ouverte que les organisations utilisent couramment pour échanger des informations d'authentification des utilisateurs et d'autorisation des données entre un fournisseur d'identité et un fournisseur d'applications ou de services Web. L'application Web Procore peut être configurée pour fonctionner avec différentes intégrations d’authentification unique (SSO) basées sur SAML . Voir Okta SSO (SAML 2.0)  et Azure Active Directory SSO

Compte de service

Un compte de service est un compte d'utilisateur dédié qui est créé pour gérer l'accès de connexion d'un système à une base de données ou à un système. Dans Procore, un exemple d'outil qui nécessite un compte de service dédié est le client de synchronisation hh2

Approbation séquentielle

L'approbation séquentielle consiste à acheminer un dessin d'atelier aux personnes avec un rôle d'approbateur dans un ordre séquentiel. Dans un flux de travail de dessin d'atelier, chaque « approbateur » doit être défini sur une étape distincte du flux de travail. Voir Comment ajouter des personnes au flux de travail des dessins d'atelier?.

Date définie (plan)

Une date définie fait référence à la date à laquelle un plan a été émis. Cette date est différente de celle à laquelle le plan a été téléversé pour la première fois dans Procore. 

Dessins d’atelier

Dessins généralement préparés par l'entrepreneur ou le sous-traitant, sur la base des documents contractuels et comprenant suffisamment de détails pour indiquer au concepteur que l'entrepreneur a l'intention de construire l'ouvrage référencé d'une manière qui soit conforme à l'intention de conception et aux documents contractuels. De nombreux métiers soumettent des dessins d'atelier, en voici quelques exemples : Acier de construction, portes et cadres, et armatures en béton.[1] 

Échéancier à intervalle court

Voir Plan d'activité de construction à court terme.

Plan d'activité de construction à court terme

La planification et la définition des échéances des activités du ou des entrepreneurs principaux sur le chantier, pour une courte durée ou pour le « futur prévisible », généralement élaboré sur une base hebdomadaire en utilisant des jalons pour les intervalles de planification et coordonnés par le personnel de l’équipe de gestion de la construction. Également connu sous les noms d’Échéancier à horizon mobile et d’Échéancier à intervalle court.[1] 

Site Instruction (directive de chantier)

 Une directive de chantier est une directive formelle envoyée par l’entrepreneur général en chef qui contient des directives pour les entrepreneurs travaillant sur un projet.

Rétention à échelle mobile

La rétention  à échelle mobile désigne la partie d'un montant contractuel dû qui est retenue à un entrepreneur ou à un sous-traitant sur la base d'un ensemble de normes variables définies dans la portée du contrat. Il s'agit d'une pratique exemplaire à l'échelle du secteur et, dans certaines régions, qui est légalement réglementée pour garantir que les entrepreneurs et les sous-traitants respectent toutes les obligations contractuelles du travail. 

Snag List

Voir Liste de déficiences.

SP

Abréviation de Service Provider (fournisseur de service).

Conditions particulières

Fait référence aux conditions spéciales du contrat de construction. Voir Conditions générales supplémentaires.

Conseillers spéciaux

Désignation de divers professionnels, notamment des ingénieurs, des architectes, des concepteurs et d'autres experts, qui apportent leur savoir-faire dans des domaines spécialisés.[1] 

Spécifications

Les descriptions écrites détaillées des matériaux, des équipements, des systèmes et de la main-d'œuvre requise, ainsi que d'autres informations qualitatives relatives au travail. Fournies par l’architecte et l'équipe de conception.[1] 

SOP

Abréviation de Standard Operating Procedure (procédure d’exploitation normalisée).

VDC

Abréviation de Ventilation des coûts.

SOW

Abréviation de Portée des travaux.

Mise en route

Période précédant l'occupation, au cours de laquelle les systèmes sont activés et vérifiés, et le personnel d'exploitation et d'entretien du propriétaire œuvre au contrôle et à l'exploitation des systèmes.[1] 

STO

Abréviation de Sage Timberline Office . Un produit qui a depuis été rebaptisé Sage 300 Construction and Real Estate (CRE). Voir Sage 300 CRE.

Sous-traitant

Un entrepreneur qui a un contrat avec un entrepreneur principal pour effectuer des travaux.[1] 

Facture de sous-traitant

Une facture de sous-traitant est un enregistrement détaillé d'une transaction financière entre un sous-traitant et son client (par exemple, un entrepreneur général). Voir Créer et soumettre une facture en tant que sous-traitant et Créer une facture pour le compte d'un sous-traitant.

Sous-projet

Dans Procore, un sous-projet vous permet de compartimenter les coûts de projet au sein d'un projet. Une fois qu'ils sont ajoutés à Procore (ou importés via un système ERP intégré) , vous pouvez contrôler les budgets et les coûts de votre projet par rapport à ceux-ci pour vous aider à mieux déterminer si vous gagnez de l'argent avec votre projet. Par exemple, si votre projet est un bâtiment commercial à plusieurs étages, vous pouvez créer un sous-projet distinct  pour la construction de chaque étage. Ou, si votre projet est un développement à plusieurs unités, vous pourriez vouloir créer un sous-projet distinct pour chaque structure individuelle.

Dessins d’atelier

Un dessin d'atelier fait référence aux informations écrites et/ou physiques fournies par un entrepreneur responsable (c'est-à-dire, les entrepreneurs et les sous-traitants) à l'entrepreneur général. Ces informations sont soumises à l'équipe de conception pour l'approbation des équipements, des matériaux, etc. avant qu'ils ne soient fabriqués et livrés au projet. Les dessins d'atelier peuvent être présentés sous différents formats, tels que des dessins d'atelier, des fiches techniques sur les équipements et des échantillons de matériaux. Les dessins d'atelier sont requis principalement pour l’architecte et l'ingénieur pour vérifier que les produits et les quantités appropriés seront installés sur le projet conformément aux documents de conception et aux documents contractuels.[1]  Lorsqu'il est activé dans le compte Procore de votre entreprise, Procore fournit un outil de Dessins d’atelier au niveau du projet. 

Gestionnaire de dessins d'atelier

Dans Procore, un gestionnaire de dessins d'atelier est la personne chargée de superviser un dessin d'atelier tout au long de son cycle de vie. Si vous créez un dessin d'atelier et que vous disposez d'une permission de niveau « Standard » ou « Admin » pour l'outil de dessins d'atelier, votre nom apparaît par défaut comme « gestionnaire de dessins d’atelier ». Toutefois, les utilisateurs disposant d'une permission de niveau « Admin » dans l'outil Dessins d'atelier peuvent attribuer le rôle de gestionnaire de dessins d'atelier à tout utilisateur Procore ayant reçu une permission de niveau  « Standard » ou « Admin » dans l'outil Dessins d'atelier (Remarque : Les utilisateurs ayant une permission « Standard » ne sont pas autorisés à modifier le gestionnaire de dessins d'atelier). Le champ « Gestionnaire de dessins d’atelier » vous permet de modifier le propriétaire d'un dessin d'atelier lorsque la personne qui a créé un dessin d'atelier (ou le gestionnaire actuel de ce dessin d'atelier) n'est plus membre de l'équipe de projet.

Ensemble de dessins d'atelier

Un ensemble de dessins d’atelier est un conteneur qui contient un ou plusieurs dessins d’atelier. En général, un entrepreneur général (EG) crée des ensembles de dessins d'atelier qui énumèrent tous les dessins d’atelier individuels propres à un métier ou sous-traitant particulier. Par exemple, on peut créer un ensemble de dessins d'atelier pour entreposer tous les dessins d'atelier relatifs à la plomberie dans un projet de bâtiment commercial.

Calculs de l’échéancier des dessins d'atelier

Les calculs de l’échéancier des dessins d'atelier constituent une option de configuration en amont grâce à laquelle les dates d'échéance estimées des réponses sont automatiquement calculées avec un délai prédéfini (par exemple, cinq [5] jours), ce qui permet de faciliter les réponses des réviseurs désignés en temps voulu dans le flux de travail d’approbation. Voir Demander l'activation des calculs de l’échéancier des dessins d'atelier.

Flux de travail des dessins d'atelier

Dans Procore, un flux de travail des dessins d'atelier détermine le groupe de personnes qui sont responsables de la révision et de l'approbation d'un dessin d'atelier particulier. Chaque dessin d'atelier créé dans Procore peut avoir un flux de travail des dessins d’atelier différent. En outre, les membres désignés d'un flux de travail des dessins d'atelier peuvent consister en un soumissionnaire et un ou plusieurs approbateurs

Modèle de flux de travail des dessins d'atelier

Dans Procore, un modèle de flux de travail des dessins d'atelier permet aux utilisateurs dotés d’une permission de niveau « Admin » dans l'outil Dessins d'atelier de définir les soumissionnaires et approbateurs pour le processus de révision des dessins d'atelier de votre projet. Vous pouvez créer plusieurs modèles de flux de travail pour répondre aux besoins spécifiques de votre processus de révision.

Soumissionnaire

Lorsque vous utilisez Procore pour gérer le processus des dessins d'atelier de votre projet, le terme « soumissionnaire » désigne la personne qui a fourni les informations contenues dans un dessin d'atelier (par exemple, des dessins, des plans, des documents, etc.) à l'entrepreneur général afin que l'équipe de conception puisse examiner et approuver le dessin d'atelier. En règle générale, la personne désignée comme ayant le rôle de soumissionnaire pour un dessin d'atelier est une personne-ressource qui travaille pour l'entrepreneur responsable (c'est-à-dire un sous-traitant ou un gestionnaire de construction). 

Achèvement substantiel

La date, certifiée par le professionnel de la conception ou le GC ou les deux, à laquelle un entrepreneur a atteint l’étape d'achèvement où le propriétaire accepte l'utilisation de l'installation aux fins prévues, même si tous les travaux ne sont pas terminés.[1] 

Services complémentaires

Voir Services supplémentaires.

Conditions générales supplémentaires

Ajouts et/ou modifications aux Conditions généralesqui font partie des documents d'appel d'offres et/ou des documents contractuels.[1] 

Changer la superposition

Mode dans lequel un utilisateur peut se trouver lorsqu'il utilise la fonctionnalité de comparaison des plans dans l'outil Plans. Lorsque l'utilisateur compare deux versions différentes d'un plan, il a la possibilité de voir chaque version individuellement comme un “calque. L'utilisateur peut cliquer sur « Changer la superposition » pour voir l'autre version du plan.

SWPPP

Abréviation de Storm Water Pollution Prevention Plans (plans de prévention de la pollution des eaux pluviales).

Haut de page

T


Étiquettes/Mots-clés

Dans Procore, un certain nombre d'outils vous permettent d'ajouter des étiquettes/mots-clés à un enregistrement. Lorsque vous disposez d'un grand nombre d’enregistrements, il est plus facile pour les utilisateurs d'utiliser la fonction de recherche de l'outil pour trouver les enregistrements marqués de ces étiquettes/mots-clés.

Tests

L'application de procédures spécifiques pour déterminer si les travaux ont été réalisés de la manière prescrite et aux niveaux de qualité requis.[1] 

Entrepreneurs spécialisés

Les entrepreneurs en construction qui se spécialisent dans la fourniture et/ou l'installation d'éléments spécifiques des exigences globales de construction d'un projet complet.[1] 

Étude de compromis

L'étude visant à définir les valeurs comparatives et les risques d'une substitution ou d'un échange d'un élément de conception. Le compromis peut identifier à la fois des valeurs monétaires et fonctionnelles. Aussi connu sous le nom d'analyse des alternatives.[1] 

Transmission

Dans Procore, une transmission est un document qui fait office de bordereau d'expédition pour consigner les documents, plans, marchandises, matériaux, échantillons et fournitures qui sont transférés entre des entités sur un projet.

U


UNC

Abréviation de Universal Naming Convention (convention de dénomination universelle).

Unité de mesure

Dans Procore, une unité de mesure peut être créée pour exprimer les quantités suivantes : temps, montant/quantité, longueur, superficie, volume ou masse. Par exemple, heures, pouces, pieds carrés.  Dans Procore, il existe une liste principale des unités de mesure qui comprend les sélections par défaut qui apparaissent dans une liste déroulante des unités de mesure dans les outils de gestion financière de Procore. Pour en apprendre plus, voir Ajouter une unité de mesure à la liste principale des unités de mesure

Identifiant unique

Un identifiant unique est une chaîne de caractères qui identifie une entrée dans un système. L' identifiant unique d'un compte d'utilisateur Procore est l'adresse courriel de l'utilisateur. Cela signifie que deux utilisateurs ne peuvent pas avoir la même adresse courriel.

Haut de page

V


Ingénierie de la valeur

Abréviation usuelle : VE. Une technique spécialisée de contrôle des coûts, qui met en œuvre une analyse systématique et créative des fonctions d'un projet ou d'une opération pour déterminer la meilleure façon d'obtenir la fonction, la performance et la fiabilité nécessaires au coût minimum du cycle de vie. La VE cherche à améliorer la « valeur » des biens ou des produits et services en mettant en œuvre un examen de la fonction. En règle générale, la VE est menée dans le but de réduire les coûts globaux du projet ou les coûts d'un système de construction particulier, p. ex., la CVCA.[1] 

vCard

Abréviation de Virtual Business Card (carte d’affaires virtuelle). 

W


Garantie

Une garantie, parfois appelée cautionnement, définit et limite la responsabilité des entrepreneurs pour les réparations du projet de construction, pendant et après l'achèvement de la construction. Les garanties sont fournies par les sous-traitants et l'entrepreneur général au propriétaire d'un projet. Les garanties établissent les normes de définition des travaux défectueux. La plupart des garanties de construction sont des garanties expresses et sont requises dans le contrat de construction, les conditions générales, les plans ou les spécifications, les conditions générales supplémentaires. Les sujets typiques des garanties sont :

  • Un entrepreneur en toiture peut garantir un système de toiture contre les fuites pendant vingt ans.
  • Un entrepreneur en climatisation peut garantir la capacité d'un système à atteindre certaines températures.
  • Un fabricant de vitre peut garantir la disponibilité de vitrage coloré utilisé comme revêtement extérieur pendant un certain nombre d'années.
  • Un entrepreneur général peut garantir la qualité des travaux effectués par ses employés et celles de ses sous-traitants.[1] 

Voir aussi : Garantie contractuelle

Déclaration du témoin

Une déclaration du témoin est une déclaration effectuée dans le cadre du processus d'enquête sur un incident. Cette déclaration est utilisée pour mieux comprendre ce qui s'est passé, pourquoi cela s'est produit et comment des incidents similaires peuvent être évités à l'avenir.

Travaux

Tous les travaux de construction, y compris la main-d'œuvre, les matériaux et l'équipement requis par les documents contractuels.[1] 

Signature physique

Une signature physique est une signature manuelle sur un document papier. Ce terme est souvent utilisé pour décrire si un document autorisé a été signé physiquement avec un stylo, ou si, au contraire, il a été autorisé par une signature électronique ou numérique. 

Caractère générique

En informatique, un caractère générique est un caractère qui peut être saisi dans une chaîne de caractères pour représenter un (1) ou plusieurs caractères. Le caractère générique le plus courant est l'astérisque (*), qui est fréquemment utilisé à la fin d'un mot incomplet pour représenter un ou plusieurs caractères dans une chaîne de recherche. Par exemple, dans l'outil QRT au niveau du projet, entrer porte* dans le champ de recherche renvoie des résultats de recherche qui peuvent inclure les termes suivants : porte, portes, cadre de porte, cadres de porte et embrasure de porte

Haut de page

 


Références

[1] « Glossary of Construction Management Terms » (glossaire des termes liés à la gestion de la construction). Construction Management Standards of Practice (normes de pratique en matière de gestion de la construction). Construction Management Association of America, 2010. Web. Consulté le 11 nov. 2016 (http://cmaanet.org/cm-glossary).

[2] Boswall, R. Glen. Builders Risk Insurance (assurance-risque des constructeurs). Clark Wilson LLP, Vancouver. 2005. PDF Consulté le 22 novembre 2016, à l'adresse https://www.cwilson.com/publications...-insurance.pdf.

[3] Merriam-Webster.com. Consulté le 22 novembre 2016, à l'adresse http://www.merriam-webster.com/dictionary.

 

  • Cet article vous a été utile ?